FANDOM


Soul Translator

Le "Soul Translator" (ソウル・トランスレーター, Sōru Toransurētā?, STL en abréviation) est une machine FullDive de 4ème génération inventé par Higa Takeru travaillant pour la société Rath. Contrairement à ses prédécesseurs, la machine se connecte au "Fluctlight" de l'utilisateut c'est-à-dire à son âme. Au 5 juillet 2026 il existe 5 STL. Un est au bureau principal de Rath à Roppongi et les quatres autres sont à bord de "l'Ocean Turtle". 

Apparence Modifier

Le desing du STL ressemble beaucoup à celui du Medicuboid (bien que beaucoup plus grand que celui-ci) créé par Koujiro Rinko ainsi qu'au scanner à haute intensité que Kayaba Akihiko a utilisé pour copier sa conscience sur le net ce qui lui coûta la vie. Le STL est une très grande machine de forme cuboïde rectangulaire qui avec la console de contrôle et le système de refroidissement peut occuper toute une grande pièce atteignant presque celle-ci jusqu'au plafond. L'extérieur de la machine est en aliminium et dégage une lueur gris-argent foncé ce qui lui donne un aspect mécanique. La machine a également un logo du fabriquant et son nom "Soul Translator" en anglais sur son côté et en plus grand nombre sur son dessus. Tout comme l'était leMedicuboid, le STL est livré avec un lit en gel de 3 mètres de long où l'utilisateur se couche et une interface protectrice semblable à un casque recouvre complètement l'utilisateur jusqu'au dessus des épaules.

Fonctionnement Modifier

Le STL a été construit dans le but de créer des Intelligences Artificielles autement adaptative pour le compte du Projet Alicization sous l'apparence de la filière militaire "Développement et Exploration Maritime". Contrairement aux précédentes méthodes de création d'IA qui reposaient sur l'utilisation de l'architecture informatique existente pour que l'IA accumule de l'expérience via de simple questions et réponses. L'IA développée pour le Projet Alicization est basé sur la structure du cerveau d'un humain afin de créer une IA avec la conscience et le niveau d'adaptabilité d'un humain. Le STL est capable de scanner et donc de copier la structure de l'âme humaine appelée "Fluctlight".

Selon la théorie "Quantum Brain Machine" de l'univers de SAO, un "Photon Evanescent" autrement dit une particule de lumière, agit comme unité quantique de l'esprit exsistant dans les microtubules d'une cellule nerveuse. Cette particule (le photon) existe dans un état indéterminisme (c'est-à-dire un état ou les actions peuvent se produirent sans cause apparentes) et fluctue selon la théorie des probabilités. Ces particules en se regroupant en un nombre incalculable forme un champ quantique que Rath a baptisé "Fluctlight". Ce dernier étant comprend la conscience humaine en d'autre terme l'âme d'une personne.

Le Soul Translator est capable d'enregistrer le spin et le vecteur de chaque photon dans les microtubules et ainsi traduire les informations stockées dans la "Fluctlight" en information lisible par les ordinateurs ou inversement - traduire les informations stockées dans un ordinateur en une forme lisible par les plongeurs.

Cependant, contrairement au NerveGear et à l'Amusphere, le STL n'utilise pas de polygones pour les modèles 3D qu'elle crée. Au lieu de cela, le STL utilise une nouvelle méthode, appelée «Mnemonic Visual Data» (information de mémoire optique) pour réaliser les sensations du monde virtuel. Le STL maintient et dispose des cinq informations sensorielles des "Fluclight" dans la région de la mémoire à court terme et insère de nouvelles informations sur ce que l'avatar voit, entend et ainsi de suite, créant l'illusion de plonger dans le monde virtuel.

Bien que le STL fonctionne en manipulant la mémoire à court terme d'une personne, les souvenirs insérés ne doivent pas nécessairement être ceux du plongeur. Comme les visuels mnémoniques des humains semblent avoir une structure commune, il est possible d'insérer des souvenirs appartenant à d'autres personnes ou même de les créer de toutes pièces dans le "Fluctlight" d'une personne, permettant au plongeur d'expérimenter même des choses qu'il n'a jamais imaginées et permettant de concevoir des mondes qui peuvent différer grandement de la vie réelle.

Les 5 STL existants sont connectés à un système informatique quantique spécial appelé "Light Cube Cluster". Un seul cube central massif, appelé "Visualiseur principal", existe dans le cluster et stocke les données visuelles mnémoniques étendues de l'Underworld (comme un serveur informatique principal), permettant à tous les résidents d'Underworld d'exister dans la même mémoire (monde virtuel).

Le Soul Translator a une capacité unique appelée "Fluctlight Acceleration" (FLA). Comme le sens du temps d'une personne est subjectif, dans un moment d'urgence, le corps produit de l'adrénaline qui rend le flux temporel plus lent pour la personne, tandis que le temps semble passer rapidement quand on parle de détente. Dans la Fluctlight et il a été découvert que circulant au cœur de celle-ci une impulsion qui agit comme un "signal de contrôle de la pensée".

Comme le cerveau utilise rarement sa capacité à traiter l'information pendant des moments non critiques, il est possible d'accélérer le signal de contrôle de la pensée pour traiter les calculs plus rapidement, rendant ainsi le flux de temps plus lent pour la personne. Pendant un rêve, la "Fluctlight" est accélérée pour faire face à la grande quantité de souvenirs accumulés au cours de la journée, faisant ainsi rêver plusieurs minutes comme si cela durait plusieurs heures. Ce principe est appliqué par le Soul Translator, car il est capable d'utiliser des signaux électriques pour déclencher des neurones de manière à produire divers phénomènes biologiques, accélérant le contrôle de la réflexion de la "Fluctlight" (taux d'accélération de Fluctlight ou FLA) jusqu'à 5 000 fois celui du monde réel.

Cependant, il y a un problème avec l'utilisation d'un taux de FLA aussi élevé. La Fluctlight semble avoir une durée de vie qui est estimée à environ 150 ans, en raison de l'accumulation de particules légères pour les souvenirs. Par conséquent, quand un vrai humain est en FullDiving via la STL, le taux de FLA est fixé à pas plus de 1500 pour les mesures de sécurité et un vrai humain ne devrait pas passer plus de 30 ans dans l'état accéléré.

Comme le Soul Translator rend le monde virtuel via la méthode "Mnemonic Visuals", en d'autres termes, via des mémoires, au lieu de polygones, ce monde virtuel est pratiquement indiscernable du monde réel, car chaque objet dans le monde virtuel est au même niveau que la réalité dans la conscience de l'utilisateur.