FANDOM


Warning Attention SPOIL: Cet article contient des éléments sur les événements de l'aventure. Si vous suivez l'histoire et que vous ne souhaitez pas être spoilé(e), faites attention.

Alicization Dividing (アリシゼーション・ディバイディング, Arishizēshon Dibaidingu) est le 13ème roman de la série Sword Art Online.

SynopsisModifier

En pleine ascension de l'immense tour blanche, bastion de l'Église de l'Axiome et demeure des Chevaliers Inègres, Kirito et Eugeo se retrouvent brutalement séparés.

Propulsé hors des murs de la Cathédrale, Kirito accompagne le Chevalier Alice Synthesis Thirty dans une chute vertigineuse.

Désormais seul, Eugeo doit gravir les derniers étages et déjouer les redoutables pièges de la tour afin d'affronter son ennemi juré : l'archevêque Administrator.

Mais alors que la quête semble arriver à son terme, les deux jeunes épéistes se voient obligés de subir la plus effroyable des épreuves.

Résumé complet de l'histoireModifier

Interlude IVModifier

Sur l'Ocean Turtle, alors que Asuna et Koujiro Rinko déjeunent ensemble, les deux femmes s'interrogent quant à leur position actuelle : les mesures de sécurité d'ordre militaire les interdisant de se connecter au réseau de l'Ocean Turtle et ne les laissant pas connaître l'emplacement exact de la base maritime.

Alors qu'au même moment, un navire apparaît sur les flots, le Lieutenant Nakanishi les rejoint, leur assure qu'il ne s'agit pas d'un vaisseau de guerre, le Japon n'en étant pas doté, et leur explique que l'Ocean Turtle sert également à des expériences agricoles, les tomates dans leurs assiettes en étant le résultat.

Ciblé par l'insistance d'Asuna, le Lieutenant finit par avouer que le navire est bien militaire : il s'agit du Nagato, chargé d'escorter l'Ocean Turtle.

Mais alors que le Nagato change de cap, Nakanishi découvre que le vaisseau est chargé d'escorter une nouvelle cible, et quitte la table alors que le navire quitte le champ de vision d'Asuna.

Chapitre 9Modifier

Alors que le combat entre Alice et Kirito a mené à la chute des deux combattants au travers le mur du 80ème étage de la Cathédrale Centrale, l'épéiste parvient à s'accrocher à son arme, plantée dans un interstice entre les pierres du bâtiment, tout en retenant la jeune fille Chevalier Intègre avec son autre main.

Persuadant Alice de faire une alliance temporaire pour que les deux puissent se sortir de cette situation, Kirito apprend qu'il est possible de rentrer dans le bâtiment à partir d'un balcon, situé au 95ème étage. Les deux combattants, s'attachant à l'aide d'une chaîne pour ne pas tomber, se mettent alors à grimper ensemble, invoquant des appuis à l'aide des Arts Sacrés afin d'escalader le mur.

Atteignant le 85ème étage, Kirito remarque des statues aux allures étranges, et alors que le soleil se couche, le garçon se met à manquer de puissance pour faire appel à nouveau à ses Arts Sacrés. Les statues se révèlent alors être des ennemis, créés par la magie de l'Administrateur.

En très mauvaise posture, Kirito fait rapidement monter Alice jusqu'au balcon, sur lequel il est tiré par la jeune fille, et ensemble, ils parviennent à repousser les monstres, s'impressionnant mutuellement de par leur capacité au combat.

Alors que le combat se termine, Alice prête son mouchoir à Kirito, pour que ce dernier puisse essuyer le sang des monstres qui l'avait éclaboussé, et lui demande de bien vouloir le laver avant de le lui rendre.

Chapitre 10Modifier

Ayant assisté, impuissant, à la chute de Kirito et d'Alice, Eugeo se lance dans le reste de l'ascension de la tour, montant jusqu'au 90ème étage sans rencontrer quiconque, jusqu'à tomber sur une immense porte, menant dans une large pièce.

Surpris, le garçon se rend compte que la salle n'est en fait qu'un immense bain, rempli de vapeur, où se trouve un homme musclé, en train de prendre son bain.

Se présentant comme étant Bercouli, le chef des Chevaliers Intègres, et le fondateur du village d'origine d'Eugeo, Rulid, l'homme reprit son arme et ses vêtements, et demanda des nouvelles de Fanatio Synthesis Two. Soulagé lorsque Eugeo lui dit qu'elle a uniquement besoin de soins, il lui explique qu'il ne comptait pas le tuer, et que son intérêt pour l'état de sa camarade était dû au fait que celle-ci était sa disciple, contrairement aux autres Chevaliers Intègres.

Bercouli dégaina finalement son arme de son fourreau, et se mit en position. Eugeo faisant de même, le Chevalier Intègre lui demanda le style de combat qu'il pratiquait, et plus particulièrement s'il s'agissait du style des Chevaliers du Territoire des Ténèbres. Décidant de combattre au maximum de ses capacités, Bercouli fit vibrer son arme, et l'abattit vers Eugeo, qui esquiva et s'élança vers son ennemi.

Atterrissant dans un nuage de vapeur brûlante créé par l'attaque du Chevalier Intègre, Eugeo fut gravement blessé, mais parvient à stopper l'hémorragie à l'aide de ses Arts Sacrés. Bercouli s'excusa alors d'avoir failli le tuer, et se mit à conter ses combats contre les Chevaliers du Territoire Ténèbres, et le fait qu'il n'avait jamais été égalé lors d'un combat à distance.

Eugeo s'apprêta alors à libérer la mémoire de son arme, tandis que Bercouli dégainait à nouveau son arme, et annonçait que cette fois-ci, il ne retiendrait pas ses coups.

Eugeo activa alors son Art Sacré, et s'élança vers le Chevalier Intègre à travers le gel qu'avait provoqué son attaque.

Les deux combattants se retrouvant au contact se mirent à se battre, et finirent par lutter au fond de l'eau du bain, après y avoir été poussés par Eugeo et sa compétence Meteor Break, ce dernier gelant alors l'eau et les emprisonnant dans la glace.

Cherchant à se libérer, Bercouli parvint à briser partiellement le givre, fissurant l'épaisse couche de glace, après avoir demandé à Eugeo d'où lui venait ses techniques de combat.

Ne pouvant laisser le Chevalier Intègre s'enfuir de la glace, Eugeo libéra alors les roses de glace que pouvait faire apparaitre son arme, blessant les deux combattants, et espérant qu'il résisterait à l'attaque, sa vie étant plus importante que celle du chevalier, réfutant ainsi l'idée de Bercouli selon laquelle le jeune épéiste cherchait le match nul en bloquant les ses attaques.

Les deux guerriers se retrouvant coincés, Eugeo laissa exprimer sa colère, et sa haine de ce qu'étaient devenus les Chevaliers Intègres, du fait qu'ils étaient différents de ce qu'ils étaient précédemment ainsi que dans son esprit. Allant jusqu'à lui rappeler sa vie antérieure, Eugeo raconta comment Bercouli avait atteint les frontières du monde, et comment il était devenu l'un des fondateurs du village de Rulid.

Bercouli se rappela alors avoir déjà vu l'Épée à la Rose Bleue d'Eugeo parmi le butin du Dragon qui gardait les montagnes, et qu'il avait tué. Bien qu'étonné par cette révélation, Eugeo se mit à raconter comment Quinella avait scellé leurs souvenirs, ce que le Chevalier ne pouvait croire, malgré les incohérences dans l'histoire qu'on lui avait racontée sur la façon dont il était rentré au service de l'Église de l'Axiome.

Alors que la vie des deux combattants s'approchait d'un niveau critique, un homme habillé comme un clown apparut, rigolant et déclarant que la défaite du Chevalier Intègre serait considérée comme une trahison contre Quinella et contre l'Église de l'Axiome.

Bercouli identifia l'homme comme étant le Chef Chudelkin, et lui signala de ne pas interférer dans le combat entre les deux épéistes, ce à quoi le nouveau venu répondit que Bercouli aurait pu aisément vaincre Eugeo en libérant la mémoire de son arme, ce qui lui aurait permis de défaire le jeune garçon sans que ce dernier puisse riposter.

Le Chevalier fit alors remarquer qu'on lui avait menti et qu'Eugeo ne faisait pas partie des guerriers du Territoire des Ténèbres, et que de plus, il se battait de la façon dont il le souhaitait.

Chudelkin, irrité par l'impertinence de Bercouli, se mit à le piétiner, en s'amusant du fait que deux enfants étaient parvenus à vaincre l'ordre des Chevaliers Intègres, et que Bercouli et sa disciple devraient peut-être songer à la retraite.

Activant alors un Art Sacré, Chudelkin figea le Chevalier Intègre, et en se retournant vers Eugeo, annonça qu'il avait trouvé un nouveau pion très utile, alors que le garçon s'évanouissait.

Chapitre 11Modifier


Partie 1 Modifier

Alors que la cloche de la Cathédrale sonnait les vingt heures, Kirito se reposa en plein milieu de l'ascension qu'il avait entreprise, et se mit à penser à Eugeo, le premier ami qu'il s'était fait dans l'Underworld, et qui s'était avéré être un expert dans le maniement de l'épée. Se demandant ce qu'il faisait, et s'il pourrait un jour le présenter à Asuna et à ses amis, Kirito fût tiré de ses pensées par Alice, qui lui demanda la raison du sourire qu'il arborait, et qui déclara qu'il était ridicule d'être optimiste vu leur situation.

Répondant par le fait qu'il était encore possible de créer de nouveaux appuis à l'aide des Arts Sacrés, Kirito se rendit compte de la faim qu'il commençait à ressentir, et qu'Alice se mit à ressentir également, le ventre de cette dernière se mettant à grogner, ce qui fit rire le jeune garçon, qui sortit alors deux pains de sa poche, et proposa de les partager.

Alice prit alors les deux pains, et montra ses talents en Arts Sacrés en utilisant ces derniers pour refaire cuire les pains, leur rendant la consistance qu'ils avaient suite à leur préparation.

Impressionné, Kirito se mit à louer les capacités d'Alice, et fit accidentellement mention de Selka, la sœur cadette d'Alice. A la prononciation de ce mot, Alice agrippa Kirito par la nuque, lui demandant des explications.

Le garçon, réfléchit rapidement, et accepta de raconter la vérité à la chevalière, qu'elle le croit ou non. Alors, il commença à expliquer comment ses souvenirs avaient été scellés lors du Rituel de Synthèse par Quinella, et comment son disciple, Eldrie Woolsburg, avait été vaincu en lui faisant raviver le souvenir de sa mère.

Alice, refusant de croire ces paroles, se mit à hurler de rage et de frustration, alors que Kirito continuait son discours, expliquant que les Chevaliers étaient les gagnants du tournoi des quatre empires, ainsi que des criminels dont la volonté dépassait les interdits des Tables Interdites.

Finalement, Kirito se mit à raconter l'histoire d'Alice elle-même à savoir qu'elle était Alice Schuberg, la fille du chef du Village de Rulid et qu'après avoir dépassé la frontière qui séparait l'Empire Humain du Territoire des Ténèbres elle avait été enlevée par un Chevalier Intègre. Puis il lui expliqua qu'elle avait laissé sa sœur, Selka, devenue apprentie à l'église du village pour suivre les pas de sa sœur.

Durant toute son histoire, Kirito eut l'impression de la revoir comme s'il y avait assisté, mais de son côté, Alice ne montra aucune réaction, jusqu'à ce qu'elle prononce le nom de sa sœur, avant de se mettre à sangloter.

Voulant réconforter la jeune fille, Kirito s'approcha, mais fût repoussé, et se mit à sangloter à son tour, alors qu'Alice essayait tant bien que mal de sécher ses larmes, et de se cacher du regard du garçon.

Après quelques minutes, les pleurs d'Alice s'intensifièrent, tandis que Kirito réfléchissait au plan qu'il allait suivre : terminer l'ascension de la tour, convaincre Bercouli de ne pas combattre, retrouver Eugeo, et poignarder Quinella encore endormie avec la lame donnée par Cardinal, ce qui permettrait de la vaincre, et d'accéder à la mémoire d'Alice, et finalement d'entrer en contact avec Rath afin que Kirito puisse stopper la guerre entre le Territoire des Ténèbres et l'Empire Humain.

Prostrée, et toujours en train de pleurer, Alice se mit alors à douter de la mission des Chevaliers Intègres, qui devaient protéger le monde contre le Territoire des Ténèbres, alors que des monstres, serviteurs des ténèbres étaient présents dans la tour.

De son côté, Kirito fit part de ses propres doutes : il n'est pas certain qu'il soit possible que les Chevaliers Intègres, malgré leur puissance, soient capables de repousser l'invasion du Territoire des Ténèbres, à une trentaine contre des milliers, les gobelins étant relativement puissants, alors qu'ils représentent les sbires les plus faibles dans la hiérarchie du Territoire des Ténèbres. Même s'ils étaient accompagnés de Quinella, il était peu probable que les Chevaliers Intègres puissent survivre à l'invasion et protéger les civils.

Alice admit à son tour que Bercouli partageait ces mêmes doutes, ce à quoi Kirito répondit que la situation actuelle avait été provoquée par Quinella elle-même, qui s'était formé une armée personnelle, mais qu'elle n'avait pas permis aux autres habitants de l'Empire Humain de se battre, se privant d'une armée capable de résister au Territoire des Ténèbres, et permettant aux nobles de devenir corrompus.

Alors qu'il se mettait à parler de la possibilité de créer une armée, Kirito fut interrompu par Alice, pour laquelle une telle idée était impossible, les nobles étant devenus trop lâches pour se battre pour autre chose qu'eux-mêmes. Cependant, selon Kirito, toutes les familles nobles n'avaient pas sombré, et plusieurs avaient conservé leur noblesse d'âme, et à ces familles s'ajoutaient les civils, qui seraient prêts à prendre les armes pour protéger leurs terres. Il ne suffisait que de distribuer les armes présentes dans la Cathédrale Centrale, et de laisser les Chevaliers Intègres entraîner les habitants, et une armée pourrait être levée en moins d'un an.

Mais Alice fit alors remarquer que l'Administrateur ne laisserait pas une telle chose arrivée, la peur d'une armée qui pourrait la trahir étant pour elle aussi importante que la peur d'une invasion des forces du Territoire des Ténèbres. Le seul moyen de lever une telle armée était donc de renverser Quinella, et d'utiliser le temps restant pour suivre l'idée de Kirito.

Alice demanda alors s'il était un jour possible qu'elle rencontre Selka, au village de Rulid, ce à quoi Kirito répondit affirmativement, mais expliquant qu'alors, ce ne serait pas la Alice devenue Chevalier Intègre qui reverrait Selka, mais la Alice ayant retrouvé ses souvenirs.

Alice se plaignit alors que cette fausse Alice lui avait pris son corps, et ses souvenirs, et la jeune fille se mit alors à souhaiter pouvoir retrouver ses souvenirs, afin que la véritable Alice revienne, ce que voulaient également ses parents, Selka, Eugeo, et même Kirito.

Alice, déclarant alors qu'elle souhaitait rejoindre le village de Rulid, et qu'elle reniait dès lors sa mission de Chevalier Intègre, se mit à ressentir une douleur lancinante dans l’œil droit, de la même façon que Eugeo, quelques jours plus tôt, quand il s'était battu contre les nobles agressant l'apprentie dont il avait la charge.

L'oeil droit de la jeune fille devint rouge, et les mots "System Alert" y apparurent. Kirito se mit alors à ordonner à la jeune fille de se vider la tête, de ne penser à rien, disant que la douleur était due à sa révolte contre l'Église de l'Axiome.

Se mettant à hurler, Alice cria son aversion contre Quinella ainsi que son refus de voir ses souvenirs scellés, et de voir sa conscience et son propre corps manipulés. Serrée entre les bras de Kirito, Alice hurlait de douleur et de haine, alors que son œil droit explosait, éclaboussant de sang le visage de Kirito .




Partie 2 Modifier

De son côté, Eugeo reprenait conscience, entendant une voix féminine l'appelant par son nom. Se tenant devant une porte entr'ouverte, Eugeo regarda derrière celle-ci, y voyant une lampe, deux lits côte à côte, où une personne reposait.

Cette dernière l'appela, lui demandant d'approcher, de s'abriter auprès d'elle. Eugeo reconnut alors la voix comme étant celle de sa mère, et demanda à voir le reste de sa famille. Mais alors, la voix répondit qu'il les avait tués, et quand le garçon baissa les yeux, il vit ses mains enduites de sang.

Eugeo se réveilla en criant de son cauchemar, se rendant compte que seule la sueur était à l'origine de l'humidité sur ses mains, et pas de sang. Se rendant compte qu'il était adossé à un lit, Eugeo comprit au vu de la décoration luxueuse qu'il était proche du dernier étage de la Cathédrale Centrale.

Le garçon se releva, et remarqua dans le grand lit une silhouette, vers laquelle il s'approcha. Soulevant le drap, Eugeo découvrit le corps d'une jeune femme aux cheveux d'argent, d'une beauté extraordinaire, même surhumaine.

Ne résistant pas à l'attraction qu'il ressentait, Eugeo approcha sa main de la jeune femme, avant d'entendre dans son crâne une voix lui intimant de fuir. Se rendant compte que la femme endormie était Quinella, il songea à prendre son épée, avant de repenser au poignard donné par Cardinal. Mais la voix se répéta alors, lui ordonnant de fuir aussi vit que possible.

La femme endormie ouvrit alors les paupières, dévoilant deux magnifiques yeux argentés. L'Administrateur prit alors le garçon dans ses bras, lui disant qu'il n'avait jamais connu l'amour. Eugeo répondit en pensant à sa mère, à Tiese son apprentie, et à Alice, mais Quinella lui montra alors qu'Alice et Kirito étaient blottis ensemble.

Eugeo se mit alors à penser que depuis son départ de Rulid, il n'avait reçu aucune récompense malgré ses actions, et il se mit à tomber dans le désespoir. Luttant contre les ténèbres, le garçon tenta de se souvenir d'Alice et de son apprentie, mais finit par tomber sous l'emprise de Quinella, qui, à l'aide d'un Art Sacré, transforma sa Fluclight.




Partie 3 Modifier

De son côté, Kirito atteint finalement le 95ème étage, après une ascension de deux heures avec Alice maintenue accrochée dans son dos après qu'elle ait perdu connaissance suite à la douleur.

La jeune fille se réveille alors, et défait les chaînes qu'elle avait invoqué plus tôt, s'inquiétant de leur état respectif, Kirito répond alors en blaguant qu'ils n'avaient qu'à aller prendre un bain, mais Alice fait alors remarquer qu'il y avait bel et bien un bain dans la tour.

Le garçon s'interrogea alors sur ce qu'il était arrivé à Eugeo, Alice répondant qu'il devait être à un étage inférieur, n'ayant pas pu vaincre Bercoulli dont la force le rendait imbattable. Déclenchant un Art Sacré, Kirito se mit à suivre la trace laissée par Eugeo, arrivant finalement au niveau des bains précédemment mentionnés.

Arrivant dans la salle, ils la découvrirent gelée par l'épée d'Eugeo, le corps de Bercoulli coincé dans la glace, et transformé en pierre par Chudelkin.

Attristée par l'état du chef des Chevaliers Intègres, Alice se met à pleurer, et ses larmes se mettent alors à briser la pierre du corps de Bercoulli, le ranimant. Ravi de voir qu'Alice était parvenue à briser le sceau qui l'empêchait de se révolter, le chevalier dit alors qu'Eugeo avait été emporté en haut de la Cathédrale Centrale.

Retrouvant l'épée d'Eugeo dans la glace, Kirito la récupéra, l'accrochant à sa ceinture. Lui faisant remarquer que le port de deux armes lui allait bien, Alice se mit à répondre à Kirito, lui indiquant qu'elle n'avait vu l'Administrateur qu'une seule fois, alors qu'elle était totalement apeurée.

Les deux se mirent alors à grimper jusqu'au 96ème étage, arrivant dans une salle remplie de sphères contenant des têtes humaines en train de chanter, servant à mesurer la transgression des lois de la part des habitants de l'Empire Humain.

Voulant stopper la souffrance de ces têtes, Alice dégaina son arme, mais fût interrompue par la voix de Chudelkin qu'elle entendit venir d'une autre pièce, où elle en retrouva le propriétaire, qu'elle menaça instantanément de sa lame.

Cependant, ce dernier se mit à se moquer des Chevaliers Intègres quand il apprit qu'Alice avait été capable de briser son sceau, et que c'était pour cela qu'elle avait pu survivre.

Gagnée par la colère, Alice enfonça sa lame dans le corps de Chudelkin, mais au lieu de sang, c'est un gaz toxique qui se mit à jaillir du corps transpercé, tandis que le véritable Chudelkin s'échappa par un passage secret.

Partie 4 Modifier

Suivant leur cible, les deux combattants atteignent le 99ème étage, entrant en s'attendant à une embuscade qui n'arriva pas, Chudelkin n'étant pas présent dans la pièce.

Alice activa alors un ascenseur à l'aide d'un Art Sacré, mais avant qu'ils ne puissent monter jusqu'au dernier étage, un nouvel ennemi apparaît, un dernier Chevalier Intègre : Eugeo.

PostfaceModifier

Notes d'adaptationModifier

>>> A VENIR <<<