FANDOM



Aincrad (アインクラッド, Ainkuraddo?) est le premier volume de la série du light novel Sword Art Online, il est publié le 10 Avril 2009 au Japon. En France, le premier volume sorti contient les volumes 1 et 2 japonais.

SynopsisModifier

Un « Game Over » entraînera une mort réelle.

Kirito a accepté cette certitude depuis qu'il a décidé de combattre en « solo » à l'intérieur de l'Aincrad, cette gigantesque forteresse volante qui sert d'univers au redoutable jeu en ligne connu sous le nom de Sword Art Online.

Comme lui, des milliers de joueurs connectés, pris au piège dans ce monde virtuel où le moindre faux pas peut être fatal, luttent pour regagner leur liberté.

Kirito veut conquérir seul les cent étages qui le mèneront au combat final, mais c'est sans compter sur l’obstination d'Asuna, une habile épéiste avec qui la va devoir s'allier.

Démarre alors une course effrénée pour survivre dans un monde où l'art de l'épée fait loi.

Résumé complet de l'histoireModifier

PrologueModifier

L'Aincrad est une forteresse de fer sur un énorme rocher flottant dans un immense ciel d'azur.
Il est constituait de 100 étages, chacun relié par un seul et unique escalier. Pour découvrir cet escalier, il faut passer par un endroit labyrinthique dangereux, dû aux monstres qui y rôdent.
Cela faisait deux longues années que l'histoire de ce monde avait commencé, et les six milles joueurs restant n'en étaient qu'au 74e étage.
Ce monde est connu sous le nom de... Sword Art Online

Chapitre premierModifier

Au 74e étage, Kirito combat un monstre de niveau 82 appelé Lizardman Lord. Ce dernier l'attaque avec une Compétences d'épées nommée Fell Crescent, une technique d'épée de haut niveau pour les lames courbées. Kirito riposte en utilisant la compétence Horizontal Square et réussi a le vaincre.
Une fois le combat terminé, Kirito décide de quitter le labyrinthe, tout en repensant à il y a deux ans, le jour où tout s'est terminé et où tout a commencé...

Chapitre 2Modifier

Klein demande de l’aide à Kirito, un parfait inconnu, qu’il présume faire partie des quelques privilégiés à avoir eu un accès à la bêta fermée du jeu Sword Art Online.
Après un long combat contre un Frenzy Boar, Klein en ressort finalement victorieux et pile à l’heure pour se déconnecter et apprécier la pizza qu’il a commandé dans le monde réel. Un problème vient alors à survenir, le bouton « déconnexion » n’est pas présent. Les deux personnages discutent donc de l’éventualité d’un bug de déconnexion.


Chapitre 3Modifier

Sans le moindre avertissement Klein et Kirito sont téléportés sur la place centrale dans la Cité de Départ.
Le maître du jeu, Kayaba Akihiko, y fait alors irruption et informe tous les joueurs que la seule manière existante pour se déconnecter est d’affronter les différents monstres des cent étages du château flottant : l’Aincrad. Seul problème, mourir dans le jeu revient à mourir dans le monde réel.
Kirito réalise alors très vite qu’une pénurie de montres va émerger non loin de la Cité de Départ et invite Klein à quitter la ville avec lui.
Klein demande à Kirito de se joindre à son groupe d’amis mais ce dernier ne voulant pas être responsable de leur mort refuse la proposition. Ils décident donc de se séparer. Klein rejoint ses amis et Kirito continu son périple, seul.

Chapitre 4Modifier

Un mois c’est écoulé depuis l’annonce du maître du jeu et 2 000 personnes sont mortes. Les survivants se sont divisés en plusieurs groupes différents :
  • Les passifs : ceux qui n’acceptent pas de mettre leur vie en jeu afin de finir le niveau 100 et qui attendent l’aide de leur proches restés en dehors du jeu
  • Les dépensiers: joueurs qui auraient dilapidé leur argent et rejoint l’Armée plus tard ou commencé à voler.
  • Les membre de l’Armée : agglomérat de joueurs qui vont s’entre-aider et jouer ensemble en partageant les gains et les informations recueilli au fil des explorations.
  • Les membres de guilde : ceux qui ne veulent pas rejoindre l’Armée mais qui vont faire tous leur possible afin de finir le jeu.
  • Les artisans : joueurs ayant opté pour les métiers du commerce et de l’artisanat afin de subvenir à leur besoins et aider ceux qui tentent de finir le jeu.
  • Les joueurs solo : ceux qui jouent seul sans demander de l’aide à d’autres joueurs et sans faire partie d’une guilde, ils faisaient partie des bêta-testeurs pour la plupart.

Chapitre 5Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 6Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 7Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 8Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 9Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 10Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 11Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 12Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 13Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 14Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 15Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 16Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 17Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 18Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 19Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 20Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 21Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 22Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 23Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 24Modifier

>>> A VENIR <<<

Chapitre 25Modifier

>>> A VENIR <<<

PostfaceModifier

Sword Art Online est mon premier roman. Je l'ai pour participer au Grand Prix du Roman de Jeu Dengeki, il y a sept ans, en 2002. Mais une fois terminé, mon manuscrit dépassait largement la limite maximum de pages autorisées de cent vingt feuillets. Dépité, mais n'ayant ni le courage ni le talent de réduire mon texte, j'ai laissé tomber.

Comme j'avais besoin d'argent, j'ai eu l'idée de le publier sur Internet. J'ai lançai un site à l'automne de cette même année. Par chance, j'ai obtenu très vite un grand nombre d'avis favorables. Super motivé, je me suis mis à écrire la suite et, six ans plus tard, je rédigeai encore des suites et des histoires parallèles.

En 2008, j'ai de nouveau postulé au Grand Prix avec une autre oeuvre que je venais de terminer (avec le bon nombre de pages cette fois-ci !) et je remportai le trophée.

Ma bonne fortune continua lorsque mon éditeur (qui venait de lire les autres volumes de la série SAO que j'avais mis de côté) me proposa de les publier aussi. Quelle émotion et quelle joie pour moi !

Pourtant, j'étais inquiet. Ce livre comportait de nombreux points problématiques que je ne listerai pas ici par manque de place. Mon principal souci étant de savoir s'il était correct de supprimer le texte que j'avais rendu public , parce qu'il allait être édité.

Toutefois, il faut bien avouer que le timing était parfait pour éditer ce genre de livre, car les jeux en ligne commençait a être reconnus. Et puis, si je n'avais pas rencontré mon éditeur Miki Kazuma (l'homme pour qui son travail est l'amour de sa vie et qui, bien que très occupé, a trouvé le temps de lire tout mon travail en une semaine), toute cette histoire ne me serait pas arrivé. Et alors... je ne serais jamais devenu écrivain !

C'est ainsi que j'ai pu faire imprimer mon roman sous le nom de Sword Art Online 1 Aincrad.

J'ai commencé à écrire cette oeuvre en me posant malgré tout quelques questions : « Qu'est ce qu'un jeu en ligne ? » et « Qu'est ce qu'un monde virtuel ? »

Si vous le voulez bien, faisons un bout de chemin enssemble afin de trouver les réponses.

Je remercie l'illustrateur abec qui nous a gratifiés de nombreux dessins magnifiques, et qui a réussi à faire vivre les personnages qui combattent au cœur de ce livre, malgré une configuration pu évidente de la trame : « une fantaisie centrée sur un jeu virtuel configuré dans un futur proche ».

D'autre part, je voudrais profondément remercier M; Miki, mon éditeur, qui m'a permis de renaître et qui a eu la politesse de lire mon premier manuscrit bourré pourtant d'innombrables défauts.

J'adresse aussi mes plus sincères remerciements à toutes les personnes qui ont soutenu Swod Art Online sur le site pendant très longtemps, et encore maintenant. Sans vos encouragements, il est évident que ce livre n'aurait jamais vu le jour, et je n'existerais pas en tant que Reki Kawahara.

Enfin, merci à toi, cher lecteur, pour avoir lu ce livre que tu tiens entre tes mains !

— Reki Kawahara - 28 Janvier 2009

Notes d'adaptationModifier

>>> A VENIR <<<

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard